ACTUALITES

Le saviez-vous ? La simplification du bulletin de paie

0

Rendre plus lisible le bulletin de paye est un impératif défendu par la CFDT. De cette lisibilité dépend la compréhension par chacun de ses droits. De la même manière, le bulletin de paye doit être un outil permettant de mieux comprendre le fonctionnement de notre modèle social, fondé sur des contributions. Réformer le bulletin de paye est donc intéressant pour les salariés et les entreprises : encore faut-il qu’en le simplifiant, on ne perde pas les informations constitutives ou garantissant le droit notamment des plus précaires ou mobiles.

Le 20 février 2017, M. Jean-Christophe Sciberras a remis à Myriam El Khomri, ministre du Travail, un rapport intitulé « Les enseignements de l’expérimentation sur la clarification du bulletin de paie ». Au cours de l’année 2016, dix entreprises pilotes ont expérimenté la nouvelle maquette du bulletin de paye. Cette dernière doit se déployer progressivement et par phase : le nouveau modèle de bulletin de paye doit être utilisé par les entreprises de plus de 300 salariés à compter du 1er janvier 2017 et par toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, à compter du 1er janvier 2018.

La CFDT a contribué au travail de regroupement et de classification les lignes de cotisation de protection sociale par nature de « risque couvert » (santé, accident du travail, retraite, famille et sécurité sociale, assurance chômage)., tout en alertant vivement sur la nécessité de pouvoir vérifier dans la durée l’établissement des différentes lignes du bulletin de paye.

15 mars 2017 |

Plus il y aura de répondants plus l’enquête sera utile !

0

Tic tac tic tac… Vous avez jusqu’au 31 décembre pour inviter vos collègues et vos proches à participer à l’enquête ! Plus de 160 000 personnes ont déjà donné leur avis sur leur travail.

Les résultats complets seront publiés au début du mois de mars. D’ici là ils seront analysés par une équipe de statisticiens et sociologues. La CFDT présentera alors une photographie inédite du monde du travail aujourd’hui et ses propositions pour construire celui de demain.

En attendant, les premiers chiffres sont disponibles et ça décoiffe :
• 79 % d’entre vous aimeraient participer davantage aux décisions importantes de leur entreprise,
• 29 % ont déjà eu envie d’être violent envers leur supérieur,
• le droit du travail n’est pas respecté pour 35 % des participants.
• Une confirmation, le boulot est un lieu de rencontre voire une excellente agence matrimoniale : 13 % d’entre vous ont rencontré leur conjoint actuel au travail.

Lire la suite sur notre site https://www.parlonstravail.fr/portrait/data/all

15 décembre 2016 |

Parlons travail : la grande enquête sur le travail en France

0

Notre immense enquête est lancée !  C’est inédit et la mobilisation est totale. Elle remet le travail au cœur du débat. Rendez-vous sur parlonstravail.fr pour vous exprimer ! Une enquête sans précédent pour un sujet essentiel : 150 questions, 25 thèmes pour faire le tour de notre vie au travail.

L’objectif ? Redonner la parole aux Français sur leur relation au travail et leurs vraies préoccupations. Nous avons pour ambition de toucher plusieurs dizaines de milliers de salariés, de chômeurs, de citoyens. L’enquête offrira une photographie du monde du travail d’aujourd’hui et permettra d’imaginer celui de demain. La CFDT s’appuiera sur les résultats pour porter ses revendications et remettre le travail au cœur du débat public.

La clôture des résultats est prévue pour le 31 décembre 2016, toutefois le site restera ouvert. En attendant, les résultats sont disponibles en temps réel à toute personne ayant répondu (même partiellement) au questionnaire.

 

20 septembre 2016 |

Loi travail et vision du monde !

0

L’opposition réformiste/contestataire ne suffit pas pour caractériser les organisations syndicales. S’il y a bien plusieurs conceptions du syndicalisme, c’est avant tout qu’il y a différentes façons de concevoir l’entreprise. Et ces différences éclairent très bien les positions de chacun sur la « loi travail ».

Pour une partie du patronat, l’entreprise se confond avec l’employeur. Il est donc seul à pouvoir décider de ce qui est bon pour elle. Pour une partie des syndicats, l’entreprise, c’est l’adversaire. Eux aussi s’accordent à assimiler l’entreprise au patron. La CFDT considère que l’entreprise est d’abord une collectivité humaine. Avec, au centre, les salariés, qui produisent sa richesse et supportent les risques liés à son activité. Ils n’ont donc pas seulement droit à leurs « parts du gâteau » ; ils ont aussi leur mot à dire.

C’est parce que nous contestons la légitimité de l’employeur à décider seul que nous voulons donner plus de place à la négociation collective dans l’entreprise. Négocier implique de construire un rapport de force _ Laurent Berger (Secrétaire général de la CFDT).

Lire l’article négocier pour partager le pouvoir dans l’entreprise sur le blog de notre secrétaire confédéral.

1 mai 2016 |

Time Sport : la CFDT redoute une délocalisation de la production après le rachat par Rossignol

0

Time Sport, fabricant de vélos de luxe (73 salariés) installé dans l’Isère à Vaulx Milieu et dans la Nièvre, pourrait très prochainement être repris par Rossignol, leader mondial du ski qui cherche à se diversifier sur le créneau du sport haut de gamme.

Cette société, victime d’un lourd endettement est sous administration judiciaire. Elle s’est vue proposer son rachat par Rossignol à condition que ses créanciers abandonnent une grosse partie de leurs demandes de règlement financier. Le 12 janvier prochain, la CFDT et les représentants du CE de Time Sport iront donc devant le Tribunal de commerce de Vienne pour entendre statuer sur la proposition de reprise de Rossignol, mais ce rendez-vous ne lève pas l’inquiétude de la CFDT. Parce que bien que laissée sans aucune information sur les objectifs du repreneur, la CFDT a appris que Rossignol tentait d’acquérir parallèlement une usine de vélos en Slovaquie, filiale de Times Sport, connue sous le nom « Carboprax ». Sous l’espoir d’une reprise de l’activité de Time Sport, elle redoute donc une délocalisation de la production de vélos du site français une fois la reprise effectuée, et par conséquent un licenciement des salariés de Time sport.

La CFDT attend un rendez-vous à ce sujet avec le Sous-Préfet de la Tour du Pin.

11 janvier 2016 |
CFDT Isère - Copyright 2012 - 2017.