ACTUALITES

Reconnaissance du travail social: la CFDT salue une étape attendue

0
Publié le 18/02/2022 Par Jocelyne Cabanal, secrétaire nationale CFDT

Des mots forts du Gouvernement ont ouvert aujourd’hui la conférence des métiers du social et médico-social. Pouvoir d’agir des personnes accompagnées et pouvoir d’agir des professionnels du travail social sont enfin reconnus comme intrinsèquement liés, tout comme qualité de l’accompagnement et qualité de vie au travail. Cela, les professionnels de la CFDT le disent depuis longtemps.

La CFDT salue les mesures immédiates de revalorisation de 183€ pour les travailleurs sociaux et l’élargissement de ces mesures à de nombreux personnels soignants qui n’avaient pu encore en bénéficier. C’est la concrétisation des promesses engagées avec le Ségur de la santé puis la mission Laforcade.
Elle salue la parole tenue et la hauteur des financements mobilisés par le Premier ministre.

La CFDT porte aussi beaucoup d’espoir dans le comité des métiers qui doit permettre d’avancer sur les transformations de fond dont le secteur a besoin. Travailler sur l’attractivité des métiers, les classifications, la formation initiale et continue, la qualité et les conditions de travail, les parcours professionnels doit se faire désormais avec l’engagement des financeurs, des employeurs publics comme privés.

La CFDT reconnaît les moyens garantis par l’état pour amorcer ces transformations. Elles ne seront possibles qu’avec un dialogue social exigeant.

Les conclusions des missions Piveteau et Ferras-Vinquant tracent les lignes d’une société inclusive qui se dote des moyens de garantir la citoyenneté à tous ses membres. Les professionnels du travail social en sont les artisans. Face à l’ampleur de la tâche, beaucoup reste à faire, mais la CFDT salue cette étape très encourageante pour la reconnaissance et l’attractivité du travail social.

25 février 2022 |

LE 8 MARS, UNE MOBILISATION INDISPENSABLE POUR DES TRAVAILLEUSES ESSENTIELLES

0

Elles supportent des conditions de travail difficiles, des horaires atypiques et des rémunérations au rabais.

Après la marche des Essentiels du 3 février dernier, la mobilisation continue afin d’obtenir une juste reconnaissance des travailleuses de ces secteurs et de leurs métiers par les employeurs publics et privés.

Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, est l’occasion de braquer les projecteurs sur les travailleuses essentielles.

25 février 2022 |

Les textes du 50e Congrès confédéral

0
Publié le 25/10/2021 (mis à jour le 24/01/2022)

Retrouvez ici, au fil de leur édition, les textes liés au 50e Congrès confédéral de la CFDT, à savoir le Règlement, les 548 propositions de la Consult’, le Rapport d’activité, l’Avant-projet de Résolution, la Résolution, et en fin l’Intégrale du Congrès.

Travaux préparatoires : Les 548 Propositions de La Consult’

Depuis janvier 2021, les travaux de préparation du prochain Congrès confédéral sont lancés via « La Consult’ » : le processus participatif préalable à la rédaction de l’avant-projet de résolution du Congrès de Lyon. Celle-ci a pris fin le 18 juin dernier.

Pendant 4 mois, via la plateforme « Jeparticipe.cfdt.fr », plus de mille adhérents et militants ont été acteurs de l’un des nombreux débats organisés par nos structures (syndicats, fédérations, unions régionales, structures territoriales, confédération).

À l’issue de ces quelque 150 heures de débats, marqués par le respect et l’écoute de chacun des participants, 548 propositions sont venues nourrir la rédaction de la Résolution du congrès de Lyon.

 >>> Téléchargez les 548 propositions de « La Consult’ ».

 

Le Règlement du Congrès

Conformément à l’article 14 du règlement intérieur de la Confédération, le règlement du Congrès est établi par le Bureau national en application des dispositions des articles 15 à 25 du règlement intérieur de la Confédération.

>>> Téléchargez le Règlement du 50e Congrès confédéral.

 

Évolution de la Cnas

Vous retrouverez ici tous les documents liés à l’évolution de la Cnas qui sera à l’ordre du jour du Congrès Lyon 2022. À savoir le rapport d’activité de la Cnas, l’avant-projet de résolution amendable de la Cnas qui vise notamment à repréciser le contour de certaines prestations (actions de proximité) et à apporter des précisions de prise en charge, etc.

La Cnas a été créée en janvier 1974. Cet outil de solidarité active n’a cessé d’évoluer. Cette caisse reste un outil unique dans le paysage syndical français.

 

Le rapport d’activité et l’Avant-projet de résolution sur la Cnas

Consulter ce document


En savoir plus sur les activités de la CNAS :

LA PRESTATION GRÈVE

L’ASSURANCE “VIE PROFESSIONNELLE”

L’ASSURANCE “VIE SYNDICALE”

LE SOUTIEN JURIDIQUE

L’AIDE AUX VICTIMES DE RÉPRESSION SYNDICALE

 

Le Rapport d’activité de la Confédération

Consulter ce document

 

L’Avant-projet de Résolution du Congrès

Consulter ce document

 

Les propositions de modifications statutaires

Consulter ce document

 

La Résolution générale du Congrès

Contenu à suivre.

 

L’Intégrale du Congrès

(suite…)

25 janvier 2022 |

Représentation et dialogue social de plateformes : un pas en avant, un pas en arrière…

0
Publié le 25/01/2022
Par Luc Mathieu, secrétaire national de la CFDT et Stéphane Chevet, président d’Union

Le projet de loi portant sur le dialogue social de plateforme était en discussion au Parlement depuis le mois de septembre. La Commission mixte paritaire s’est mise d’accord le 5 janvier dernier sur un texte très en deçà des attentes. Il sera débattu et voté demain, le 26 janvier, dans les deux assemblées.

Malgré la ratification de l’ordonnance du 21 avril 2021 posant les premiers jalons d’une représentation pour les travailleurs de plateforme et des avancées comme la création d’un droit à expertise, dont la CFDT et UNION se réjouissent, le volet du texte qui devait habiliter le Gouvernement à adopter des règles de négociation, d’articulation et de validité des accords a été largement amputé.

Si les règles de négociation et de validité des accords au niveau du secteur verront bien le jour dans la future ordonnance, plus aucune règle portant sur le dialogue social au niveau des plateformes n’y figurera ! Le champ est ainsi laissé libre aux plateformes, à travers l’adoption de chartes unilatérales, dans tous les domaines où il n’y aura pas eu d’accord sectoriel.

Pourtant le Rapport Mettling préconisait bien la mise en place d’un dialogue social aux deux niveaux : celui du secteur et celui des plateformes. Un chapitre avait même été créé au sein du Code du travail. Il restera vide…

De plus, la CFDT revendiquait l’information et la consultation des représentants des travailleurs sur certains sujets au niveau sectoriel. Or, le texte ne prévoit qu’une information des travailleurs sur les accords.

Pour la CFDT et UNION, la représentation nationale n’est pas à la hauteur des enjeux et ne permet pas de construire le dialogue social que les travailleurs de plateforme indépendants appellent de leurs vœux, en particulier pour négocier une juste rémunération.

 

[1] Projet de loi ratifiant l’ordonnance n° 2021-484 du 21 avril 2021 relative aux modalités de représentation des travailleurs indépendants recourant pour leur activité aux plateformes et aux conditions d’exercice de cette représentation et portant habilitation du Gouvernement à compléter par ordonnance les règles organisant le dialogue social avec les plateformes.

[2] Son adoption est prévue dans les neuf mois après le vote de la loi.

25 janvier 2022 |
CFDT Isère - Copyright 2012 - 2020