ACTUALITES

Débat Public, mercredi 16 mars à 14h, à Sciences Po Grenoble – Pacte du Pouvoir de Vivre de l’Isère

0

Déroulement animé par Bernard Hofmann:
Accueil par Sciences PO Grenoble
Présentation du Pacte du Pouvoir de Vivre par Christophe Robert, porte parole national du Pacte
Présentation de l’alliance du Pacte du Pouvoir de Vivre de l’Isère par Régis Moreira
Présentation de l’étude du Mal logement sur Grenoble de l’Observatoire de l’Hébergement et du Logement par Anissa Ghiouane
Lancement du débat public avec Michel Dubromel (ex Président FNE) et Christophe Robert

Entrée libre –
Inscription au débat

Masque et pass sanitaire ne sont plus exigés

 

11 mars 2022 |

PPV38 Infolettre n°6 – mars 2022

0

Le Pacte du Pouvoir de Vivre de l’Isère (PPV38), après avoir auditionné 3 listes (LREM, LR, Printemps isérois) qui se présentaient aux élections départementales en juin,  a rencontré le 27 septembre le nouveau préfet de l’Isère, Laurent Prévost, afin de lui présenter le pacte et les travaux demandés par son prédécesseur : emplois, logement, environnement, éducation, jeunesse.

Les membres du collectif Isère se sont investis lors des webinaires nationaux pour l’actualisation du Pacte. Ce travail a été présenté à la presse le 5 novembre 2021 : 90 propositions déclinées en 19 « pouvoirs d’agir » afin de peser dans le débat de la présidentielle : Partons en campagne pour le pouvoir de vivre. 65 organisations ont rejoint le Pacte. Sur le site national, vous avez toutes les informations : https://www.pactedupouvoirdevivre.fr/

Une campagne d’information « le tour des questions » a été orchestrée sur les réseaux sociaux, avec des fiches techniques.

Les 31 décembre, le Pacte présente une vidéo : les vœux des français :

https://www.pactedupouvoirdevivre.fr/publications/video-les-voeux-des-francais

 

Le 18 janvier 2022 le Pacte du Pouvoir de Vivre de l’Isère rencontre le maire de Grenoble Éric Piolle et Nicolas KADA, Adjoint aux affaires sociales et président du CCAS. Ils connaissent aussi le PPV car le maire est en lien avec plusieurs représentants nationaux. Il fait également référence au collectif « Plus Jamais ça ».  Des échanges qui traduisent une proximité de vue mais qui mettent aussi en évidence des divergences avec peu de reconnaissance du Pacte comme un interlocuteur local. Pas de suite envisagée malgré nos propositions de travailler ensemble.

 

Le 28 janvier le Pacte du Pouvoir de Vivre de l’Isère rencontre le président de Grenoble Alpes Métropole (GAM), Christophe Ferrari, accompagné des Conseillers Communautaires : Céline Deslattes, Laetitia Rabih, et de plusieurs chargé de mission, nous avons présenté le Pacte national et l’alliance locale. Nous avons convenu de travailler conjointement sur la ZFE (zone faibles émissions). Une réunion de travail a eu lieu le 8 février en présence de Pierre Verri, vice-président GAM et Cécile Cenatiempo, conseillère métropolitaine chargée de la qualité de l’air. L’échange a été fructueux, il est prévu de se revoir. GAM souhaite aussi nous entendre concernant le logement, l’habitat. Un rendez vous est en cours de calage avec Céline Deslattes et Nicolas Béron Perez, conseillers métropolitains.

 

Le mardi 15 mars meeting national à Vaulx en Velin  au Centre Culturel Communal Charlie Chaplin : de 15h à 17h30 Village de associations (30 stands prévus ce temps-là, des webinaires de 30 minutes présenteront 2 thèmes du PPV) et de 18h à 20h la Table ronde  réunira notamment Laurent Berger(CFDT), Eric Chenut (Mutualité),Cécile Duflot (OXFAM), Marie-Aleth Grard (ATD), Amandine Lebreton (FNH),  Christophe Robert (FAP), Najat Vallaud Belkacen( ONE) Une inscription préalable sur le site d’Helloasso https://cutt.ly/8PYL4fQ  votre billet sera demandé à l’entrée, possibilité de suivre en visio, une quinzaine de membres de notre collectif PPPV38 participeront au meeting.

 

Le mercredi 16 mars prochain, le Pacte du Pouvoir de Vivre Isère met la question du logement au cœur de la campagne présidentielle en organisant une journée autour du thème du logement,  avec la venue de Christophe Robert, Délégué général de la Fondation Abbé Pierre et Porte-parole national du Pacte du Pouvoir de Vivre, et Michel Dubromel, ex président de France Nature environnement. Le matin se déroulera une rencontre avec les acteurs locaux en présence de nos invités 10H00-11H30: Présentation aux Médias par SOLEEO, Les Compagnons Batisseurs, les Bailleurs sociaux SDH et Alpes Isere Habitat (AIH) et le Service SOLENI du Groupe Ulisse Solidarité d’une opération de réhabilitation de logements par des habitants de quartier.

 

Débat public  organisé par PPV38 : 16 mars 14H00-17H00: lieu : Amphi F / Sciences Po Grenoble 1030 Av. Centrale, 38400 Saint-Martin-d’Hères Thème: l’Hébergement et le Logement: « Pouvoir de vivre dans un logement digne, économe en énergie » Animateur: Bernard Hofmann, Intervenants:• Observatoire de l’Hébergement et du Logement: Anissa Ghiouane •Fondation Abbé Pierre : Christophe Robert, Délégué Général de la Fondation Abbé Pierre et porte-parole national du Pacte du Pouvoir de Vivre •France Nature Environnement : Michel Dubromel: Ancien Président National
Entrée libre – lien d’inscription https://forms.gle/Lh44ZX4aFDxCqSGw8

 

Le vendredi 25 mars nous organisons à la bourse du travail à 18h une rencontre avec Jean-Paul Delahaye (Vice-président national de la ligue de l’enseignement) venant à Grenoble à l’occasion de sa participation aux 20 ans du Clept (http://leclept.org/),  le thème de notre rencontre : comment l’école peut-elle considérer autrement les enfants pauvres et des milieux populaires ? 

 

4 mars 2022 |

Le 31 décembre 2021, les Français aussi formulent leurs vœux !

0

Et si, en ce 31 décembre, jour traditionnel des vœux du Président de la République, des citoyens et citoyennes prenaient aussi la parole ? Non pas pour dresser un bilan du quinquennat écoulé, mais bien pour transmettre leurs vœux aux candidats et candidates, à moins de 4 mois de l’élection présidentielle.

Des vœux adressés aux candidats et candidates à l’élection présidentielle

Salariés, ouvriers, étudiants, demandeurs d’emploi, cuisiniers, postiers, bénévoles… Souvent actifs dans une ou plusieurs organisations du Pacte du Pouvoir de Vivre, chacun porte un regard aujourd’hui partagé par de très nombreuses personnes dans le pays : les débats pour l’élection présidentielle doivent changer de nature !

Alors que les heures de temps de parole défilent, une réalité s’impose : les sujets qui concernent la vie quotidienne de toutes et tous sont mal ou peu abordés. Alors qu’il conviendrait d’entrer dans la complexité des grands changements à opérer pour traiter simultanément les questions écologiques, économiques, sociales et de démocratie, on assiste trop souvent à une juxtaposition de propos caricaturaux et régressifs qui entraînent un climat de tension, de repli et d’hostilité.

 

Candidates et candidats, ce moment démocratique va au-delà de la seule désignation d’un.e futur.e président.e. C’est un moment de débat déterminant qui doit être l’occasion de poser les bases d’un nouveau projet de société permettant de répondre à l’ensemble des inquiétudes et questions que se posent nos concitoyens.

Pacte du pouvoir de vivre

La « campagne » du Pacte du Pouvoir de Vivre va s’amplifier dès le début 2022 !

Le 5 novembre dernier, invités sur France Inter, Laurent Berger – secrétaire général de la CFDT et Christophe Robert – délégué général de la Fondation Abbé Pierre, annonçaient la volonté du Pacte du Pouvoir de Vivre d’entrer en campagne. Non pas pour être élu, ni pour soutenir un candidat, mais pour que le débat public traite des enjeux fondamentaux qui n’ont que trop peu voix au chapitre : comment investir dans la transition écologique tout en protégeant l’emploi, comment partager les richesses pour plus de justice sociale, comment montrer qu’une société qui protège mieux est possible ou encore que l’Etat peut relancer son économie sans laisser personne de côté…

En 2022, le Pacte du Pouvoir de Vivre – initié il y a 3 ans – sera là pour rappeler qu’un débat riche et constructif est possible. D’horizons très différents, ses 65 organisations membres et 35 groupes locaux qui agissent notamment sur les questions de lutte contre le changement climatique, la réduction des inégalités, l’accès à l’emploi, au logement, à l’éducation et à la santé, ont élaboré 90 propositions communes qui n’attendent que d’être reprises et débattues.

25 janvier 2022 |

INFOLETTRE PPV38 n°5 – Juin 2021: Le compte rendu des auditions des candidats aux élections départementales

0

Le Collectif du Pacte du Pouvoir de Vivre Isère (PPV38) a organisé 3 webinaires afin de rencontrer et interpeller les candidats représentant 3 des listes candidates aux élections départementales. Nous avons saisi cette opportunité de faire connaitre nos propositions aux candidats et de nous inscrire dans un dialogue constructif sur deux thèmes particulièrement importants relevant des compétences du Département : l’action sociale et l’éducation, traversées par la transition écologique et la démocratie

Liste « Aller l’Isère – La République en Marche » MERCREDI 2 JUIN À 9H30 avec Sylviane COLUSSI et Cendra MOTIN

Webinaire 1 – LREM : https://1drv.ms/v/s!AtYXhwO_-XW1pgCXm63uxOHvXfhA?e=u6EIX9

Liste de la gauche et des écologistes « Printemps isérois » VENDREDI 4 JUIN à 18H avec Amandine GERMAIN, Bernard MICHON et Benjamin TROCME

Webinaire 2 – Le Printemps Isérois : https://1drv.ms/v/s!AtYXhwO_-XW1pXx65LeEkIh22J-c?e=9jIL4P

Liste « Pour l’Isère – Les Républicains » MARDI 8 JUIN à 10H avec Sandrine MARTIN-GRAND et Martine KOHLY

Webinaire 3 – LR : https://1drv.ms/v/s!AtYXhwO_-XW1pgGN_MCw5Me9q5jt?e=7CLvLe

Nota pour lire les vidéos : les liens (en bleu) permettent de télécharger les enregistrements vidéos des trois rencontres avec les candidats à l’élection départementale Chacun des fichiers est au format MP4 et peut être lu par les lecteurs vidéos des ordinateurs. Afin de lire le fichier: copier le lien dans barre de recherche google, puis télécharger attendre 2 minutes avant de pouvoir visionner la rencontre.

Les questionnements et propositions du Pacte du Pouvoir de Vivre:

Action Sociale,

 A la suite de la crise sanitaire qui malgré les aides de l’Etat a creusé les inégalités et vu croitre le nombre de personnes et familles en grandes précarité,

Comment garantir à chacun un revenu juste, un revenu de base pour les jeunes, soutenir les expérimentations de territoire zéro chômeur ? Comment permettre l’accès au droit des personnes précaires, répondre à leur besoin d’accompagnement social pour l’accès au RSA et au logement ? Quel soutien pensent-ils apporter aux accueils de jour ? Sécuriser le financement de ces associations. Les personnes précaires seront-elles associées à l’élaboration ? l’évaluation des politiques publiques qui les concernent seraient-ils d’accord pour organiser une conférence territoriale de la transformation écologique et sociale à l’échelon départemental éventuellement avec l’Etat la Région et la Métropole…

Education :    

Quel projet pour la petite enfance, la politique de prévention des difficultés éducatives pour éviter les placements, le soutien aux familles, la protection des jeunes mineurs, les jeunes majeurs ? Pour une politique éducative ouverte sur la culture et l’expression des jeunes, les collèges lieux d’accueil pour l’expression artistique ? Les foyers socio-éducatifs comme lieux de démocratie et citoyenneté ? quel liens Département, éducation nationale, associations d’éducation populaire ? des séjours nature ? la valorisation des métiers de l’agriculture et de l’agro-alimentaire ? Dans les cantines : renforcement du bio ? circuits courts ?…

Nous avons posé ces questions aux 3  listes .

Voici ce que nous retenons de leurs propos, leurs lignes forces à chacune.

2 juin 2021, LREM avec Cendra Motin, députée,6ème circonscription  et Sylviane COLUSSI adjointe mairie Chirens circonscription Grand Lemps (majorité présidentielle)

Organise son programme autour de 5 grandes thématiques : relance sociale, écologie du quotidien, attractivité, dynamisme des territoires et gouvernance.

Pas de revenu universel mais une Garantie jeune s’adressant à tous les jeunes inscrits à la mission locale jusqu’à 30 ans.IL s’agit à partir de leurs besoins, d’identifier leur situation (logement, santé…) et de les accompagner vers le travail. La valeur travail est au cœur de leur action. Il faut soutenir les structures d’insertion par l’activité économique et pas seulement Territoire Zéro Chômeur Longue Durée par des emplois à caractère non marchand. Pour cela la Puissance Publique doit intervenir et générer, favoriser, par le biais des clauses d’insertion de marchés publics par l’emploi, d’apprentissage.

Un guichet unique avec un référent et logique d’aller vers pour l’accès aux droits. L’objectif est qu’il y ait un guichet départemental trans-services dans chaque Maisons France Services  à terme une par canton)et un service itinérant pour les communes isolées.I faut un diagnostic sur les besoins de la personne pour lui proposer un parcours d’aide adaptée. Pour cela déploiement des agents des services centraux du département de Grenoble. Importance aussi de la formation des accompagnants sociaux à des dispositifs parfois complexes et travail étroit en lien avec les associations.

Il faut reprendre, améliorer le Plan Pauvreté, le déployer plus massivement (aide à l’enfance, à l’alimentation). Proposition de cantine à 1€ dans les quartiers prioritaires en milieu urbain et rural

-Logement à bas loyer : La loi SRU doit être prolongée et concernant l’hébergement d’urgence, nul ne doit être mis dehors sans solution de logement. Accompagner la rénovation  thermique des logements sociaux par des politiques sociales.

Accueils de jour : il faut veiller à une sécurisation des associations gestionnaires par financement mixte, appel à projet, mais aussi financement du fonctionnement pour porter les politiques publiques du département, conclure des contrats d’objectifs et de moyens pluriannuels

-Evaluation des politiques publiques est nécessaire à tous les niveaux avec les groupes d’opposition mais aussi avec les acteurs et les bénéficiaires sur le terrain

Renforcer l’aide sociale à l’enfance. Les inégalités naissent dès les 1000 premiers jours de l’enfant : renforcement de la PMI, de l’action du suivi des enfants et aide à la parentalité. Aide alimentaire, programme malin pour les 0 à 3 ans.Soutien aux relais d’assistantes maternelles et aux AVIP, crèches qui accueillent les personnes en parcours d’insertion professionnelle.

Collèges : présence d’éducateurs, projet de plate-forme numérique iséroise sécurisée. Politique de prévention du harcèlement scolaire, violence intra-familiale. Développement de vrais lieux de culture pour lutter contre l’échec scolaire (MJC, Centres sociaux, théâtres). Ouvrir davantage les collèges, en particulier dans les zones prioritaires, aux associations culturelles et sportives. Accompagner l’éducation Nationale en matière d’éducation à la Citoyenneté. Création d’un conseil citoyen départemental des jeunes pour correspondre à leur demande, à leurs besoins.

Mineurs non accompagnés : les vérifications doivent être exceptionnelles et demandées par le juge. Le mineur ne doit pas être hébergé en structure hôtelière. Il doit être pris en charge psychologiquement et sans sorties sèches de l’ASE (Aide sociale à l’enfance) à 18ans mais proposition d’appartements partagés pour les accompagner dans leur prise d’autonomie. Etre à la rue est intolérable.

 

 4 juin 2021, Union de gauche « Printemps Isérois » avec Amandine Germain (PS), Bernard Michon (PS) et Benjamin Trocme(EELV), conseillers sortants

Organise son programme autour de la transition sociale, écologique, démocratique, l’égalité de tous devant les politiques publiques, le sport, la culture

 Revenu : Pas de revenu universel mais un Revenu Solidarité Jeune à l’image de ce qui s’est expérimenté au niveau du “Grand Lyon”. Il s’agit de proposer à des jeunes de 18-24 ans qui n’ont ni ressources, ni aide familiale, une allocation de 300 à 400€ sans contrepartie avec un accompagnement social vers l’autonomie dans un processus qui peut s’arrêter et reprendre. C’est une co-construction avec les jeunes. A mettre en place avec les acteurs auprès de la jeunesse pour janvier 2022. Soutien à Territoire Zéro Chômeur

    -Le Printemps des Solidarités une concertation serait lancée à l’automne avec tous les acteurs institutionnels, les travailleurs sociaux du département, les associations et des citoyens y compris les plus précaires. L’objectif : retisser du lien entre tous, trouver des solutions pour traverser la crise et, en particulier, faire face à la pauvreté et à la précarité. S’appuyer aussi sur l’université, en particulier sur les chercheurs qui travaillent sur le non-recours aux droits (Odenore) et créer un Service Recherche Innovation sociale pour réfléchir à des solutions anticipatrices

   -Accès aux droits : aller vers les publics les plus fragiles. Souhait de remettre en place un accompagnement social référent par redéploiement d’agents du département qui actuellement luttent contre la fraude au RSA qui est une mission de la CAF.

-Travail sur des lieux parents-enfants type Dolto, des Maisons d’adolescents hors les murs avec mise en réseau des intercommunalités, des services associatifs et des services du département. Aide économique et sociale aux familles monoparentales. Développement de crèches et soutien de leurs projets pédagogiques

Collèges : Bon de 100€ dès la rentrée 2021 pour s’inscrire à des activités culturelles et sportives. Faire entrer les éducateurs dans les collèges et ouvrir sur les quartiers. Ouvrir l’accès à la montagne avec des séjours nature pour une vision de transition des activités de montagne. Equipement numérique et accompagnement par l’éducation à l’utilisation des réseaux sociaux. Mise en place d’ambassadeurs anti-harcèlement, travail éducatif sur l’égalité fille garçon. Tarif plus progressifs dans les cantines et viser le bio et le local

-Mineurs non accompagnés : beaucoup d’improvisation de leur accueil en Isère. Cette question ne doit plus être liée à la politique migratoire. Le travailler avec la préfecture sous l‘angle de la Protection de l’enfance. Le revenu solidarité jeune pourrait les concerner, favoriser de contrats jeunes, et les conduire à l’autonomie

  –Logement : Bilan nécessaire du Fond de solidarité pour le logement.IL faut relancer la construction du logement compétence du département et créer davantage de logement à loyers accessibles et voir quel partenariat à avoir avec les EPFL. Beaucoup de dispositifs de la compétence du département n’ont pas été politiquement soutenus. Le budget de La rénovation thermique des bâtiments n’a pas bougé depuis 5ou 6ans.Projet d’un grand plan de la transition écologique à minima de 100millions, de tripler les investissements

-Accueil de jour : Souhait d’établir une relation de confiance avec les associations et sécuriser leur financement à minima par des conventions triennales et revenir éventuellement sur des subventions de fonctionnement. Mieux estimer les besoins des accueils de jour et établir une bonne coordination entre les différents partenaires

Participation des personnes  à l’évaluation des politiques les concernant est à construire lors du Printemps des solidarités .On pourrait imaginer  co-construire des projets sociaux et environnementaux  dans les territoires, inventer qq chose de participatif avec les élus, les associations.

 

8 juin2021, LR « Pour l’Isère » Sandrine Martin-Grand Vice pdte à l’action sociale et Martine Khohly vice pdte à la jeunesse (majorité  sortante)

   -Revenu : pas de revenu universel mais une garantie jeune pour les moins de 25 ans qui permet d’accompagner les jeunes en rupture sociale, familiale, sans emploi. L’accent est mis sur l’emploi et l’autonomie par le travail. Tout a été mis sur l’emploi ou le retour à l’emploi dans le  programme départemental d’insertion du département. Pour le prochain mandat, le projet est d’accentuer aller vers par des liens directs entre les missions locales et les associations de prévention spécialisées qui ont des contacts avec les jeunes sur le terrain et avec l’éducation nationale dans le cadre du décrochage scolaire. Projet en cours de financement de Territoire Zéro chômeur sur la ville d’Echirolles et sur le Trièves

Accès aux droits : Pas de guichet unique mais Création pendant la crise sanitaire d’un numéro vert Allo Familles Isère élargi aux jeunes et au étudiants auquel répondent des professionnels. Nécessaire coordination et formation des différents acteurs pour organiser de l’aller vers, pour orienter vers le bon interlocuteur. Maisons France Service doivent être complétée par des Unités mobiles, en projet un bus dans le nord Isère

– EN 2018 Etats Généraux de la Protection de l’Enfance réunissant agents d’aide sociale à l’enfance, la justice, l ’ensemble du tissu associatif qui a abouti à un nouveau schéma de protection de l’enfance 2020 -2024 qui fait ressortir en particulier la nécessité de mettre en place une prévention du placement et des actions de parentalité mais aussi une prévention spécialisée et travailler en lien avec l’éducation nationale. Des aides au fonctionnement des crèches et aux AVIP. Formation de personnels pour l’accueil des enfants en situation de handicap.

Collèges : Chaque année, rencontre avec les principaux des 114 collèges du département avec le président du département et l’inspectrice d’académie sur bâtiment et plan pédagogique. Pass Isérois collégien Citoyen (PICC) avec accompagnement financier d’actions sur proposition des enseignants (culture environnement sport, devoir de mémoire, citoyenneté). Pour la prochaine mandature : Appel à projet d’1Millions d’euros pour les associations d’éducation populaire pour donner des perspectives aux jeunes après la crise sanitaire. Possibilité d’accompagner la création de foyers éducatifs par le financement du PICC. Volonté d’augmenter les PACK rentrée restauration-loisirs-transport (pour un achat de 8€avantages de 56€) et augmenter la prise en charge pour un club sportif ou une association culturelle. Raccordement à la fibre d’ici la fin de l’année. Territoires tests dans le Grésivaudan : mise en place avec la communauté de communes d’une plate-forme pour mettre les jeunes de 3ème en lien avec l’ensemble du tissu économique pour trouver des stages et se rapprocher du monde professionnel. Projet vélo pour éducation à la pratique du vélo et ateliers réparation. Dans le cadre du nouveau PICC il y a une proposition de projets portés uniquement par les jeunes

-Mineurs isolés : Souhait de freiner le rythme d’accueil de mineurs. Formation des agents en charge de l’évaluation de minorité.

-logement : Choix d’une aide à l’investissement aux bailleurs pour faire diminuer le montant des charges pour les locataires. Garantie d’emprunt pour le bailleur dans le cadre des PLAI. Un Petit guide des aides possibles toutes collectivités et dispositifs confondus a été élaboré.

Un Observatoire de la Protection de l’enfance permet d’avoir une expertise de terrain des acteurs et des usagers, possibilité de le faire dans le domaine des politiques publiques. Une conférence territoriale environnementale est une intéressante suggestion

 

14 juin 2021 |

Propositions des partenaires du PPV38 pour les régionales et départementales

0

Les partenaires membres du Pacte du Pouvoir de Vivre de l’Isère publient leurs propositions spécifiques à l’occasion des élections territoriales. . 

Les 21 propositions de France Nature Environnement, Auvergne Rhône alpes, Pour une Région et des Départements en transition écologique et climatique

Plaidoyer_politique_FNE_AURA_21propositions2021_Mandats2021_2027_dif-1

 

Les 10 propositions nationales d’ATD Quart Monde, DONNONS-NOUS LES MOYENS D’AGIR ENSEMBLE SUR LES TERRITOIRES !

2021_ElectionsTerritoriales_Les-propositions-d-ATD-Quart-Monde

 

Les 7 propositions nationales de Sauvons l’Europe, NOTRE TERRITOIRE 100 % EUROPÉEN

sauvons-l-europe_UE-des-territoires_2021_OK

3 juin 2021 |
CFDT Isère - Copyright 2012 - 2020