ACTUALITES

Pacte du pouvoir de vivre : présentation vidéo

0

Le pacte du pouvoir de vivre au plan national, ce sont 55 organisations syndicales, associations, ONG, … qui ont lancé, il y a un an, 66 propositions concrètes pour plus de justice sociale et de justice écologique. 

Le collectif du pacte du pouvoir de vivre en Isère (PPV38), ce sont 12 organisations qui travaillent ensemble afin de promouvoir les propositions du Pacte social et écologique, et les 15 mesures indispensables pour vivre à la fin du confinement

Date de publication : 06/05/2020
7 mai 2020 |

Covid-19 : Les 15 mesures d’urgence du Pacte du pouvoir de vivre

0
Publié le 04/05/2020
Par Anne-Sophie Balle

Alors que le voile se lève sur le plan de déconfinement, les 55 organisations du Pacte du pouvoir de vivre attendent du gouvernement un geste supplémentaire à destination des publics les plus fragiles.

Dans un courrier adressé début mai au premier ministre, les 55 partenaires du Pacte demandent l’adoption de quinze mesures indispensables à mettre en œuvre dès la fin du confinement. Certaines, comme le versement de l’aide exceptionnelle de solidarité (de 250€ par mois et par personne jusqu’à la prochaine rentrée scolaire) ou la prolongation des dispositifs d’exception pour l’accès aux soins des plus démunis relèvent de l’urgence absolue. D’autres sont des revendications portées de longue date par un certain nombre d’organisations du Pacte. La revalorisation du RSA (et son élargissement aux moins de 25 ans) ou la mise en place de conditions d’accueil et d’intégration dignes pour les migrants et réfugiés sont de ceux-là. « L’Etat doit favoriser l’accès effectif aux droits et repenser des politiques migratoires plus dignes », résume ainsi le Président de la Confédération européenne des syndicats Laurent Berger.

Première pierre

Interrogés sur le coût global des 15 mesures, le collectif répond par le besoin d’anticipation. « Investir plutôt que subir, ou punir », résume la Fondation Abbé Pierre. Ces mesures se veulent d’ailleurs la première pierre du chantier de transformation social démocratique et écologique que nous appelons de nos vœux. Aussi le collectif appelle t’il à la tenue, avant l’été, d’une « conférence de la transformation écologique et sociale [impliquant] la plus grande diversité des acteurs de la société civile avec des objectifs circonscrits. Pour se prémunir de nouvelles crises.

5 mai 2020 |

Les 15 mesures indispensables pour la fin du confinement

0

 

Les 15 mesures indispensables pour la fin du confinement 1

Le 28 avril, le Premier ministre s’est exprimé, à l’Assemblée nationale, sur les conditions de mise en œuvre du déconfinement à compter du 11 mai prochain.

Les 55 organisations qui composent le Pacte du pouvoir de vivre ont constaté que de trop nombreuses personnes ont été oubliées dans ces annonces : demandeurs d’emploi, sans-abris, ménages et jeunes en difficultés, migrants, décrocheurs scolaires… cela représente des millions de personnes.
Des sujets essentiels du déconfinement n’ont pas été abordés : accès aux soins, modes de transport, conditionnalité des aides aux grandes entreprises, extinction des mesures d’urgence, cadre démocratique, écologique et social du plan de relance économique.

C’est pourquoi les 55 organisations du Pacte du pouvoir de vivre – associations, syndicats, fondations, mutuelles – ont décidé d’adresser au Premier ministre les 15 mesures indispensables à mettre en œuvre dès la fin du confinement.

1/ Verser une aide exceptionnelle de solidarité de 250€ par mois et par personne aux ménages les plus en difficulté

2/ Créer un fonds national pour aider les locataires fragilisés par la crise à payer leurs loyers et leurs charges

3/ Mettre en œuvre le droit au logement pour qu’aucune personne sans domicile mise à l’abri pendant la période de confinement ne soit remise à la rue sans solution

4/ Revaloriser le montant du RSA et l’élargir aux jeunes de 18 à 25 ans

5/ Rendre obligatoire les protocoles d’accord de reprise du travail post-confinement dans les entreprises et administrations

6/ Renoncer à la réforme de l’assurance-chômage

7/ Prolonger les dispositifs d’exception pour l’accès aux soins

8/ Mettre en place des conditions d’accueil et d’intégration dignes pour les migrants et réfugiés

9/ Imposer une conditionnalité écologique et sociale à l’octroi d’aides publiques aux grandes entreprises

10/ Verser une prime pour les salarié.e.s des secteurs social, médico-social et sanitaire en première ligne et la mise en place dès à présent d’une Conférence nationale de l’investissement social

11/ Mettre en place un plan d’urgence pour développer l’utilisation du vélo lors du déconfinement et à plus long terme

12/ Mettre en place un fonds de soutien d’urgence dédié aux associations

13/ Accompagner les élèves et les étudiants en décrochage ou en difficulté scolaire

14 / Ne pas faire entrer dans le droit commun les décisions prises pendant l’état d’urgence sanitaire et revenir sur les décisions prises qui ont abaissé les règles environnementales

15/ Tenir une Conférence de la transformation écologique et sociale

 

3 mai 2020 |

#coronavirus. Les 55 organisations du Pacte du pouvoir de vivre demandent à Emmanuel Macron une sortie de crise inclusive

0
 

Dans un courrier daté du 9 avril 2020, les 55 organisations du Pacte du pouvoir de vivre, dont la CFDT et la Fondation pour la Nature et l’Homme, s’adressent à Emmanuel Macron pour lui demander d'”associer pleinement les acteurs de la société civile dans toutes les décisions” prises concernant la sortie de crise. Et ce, alors que “certains ministères et l’exécutif” travaillent déjà à cette question, mais “sans toujours” les y associer. Les organisations dénoncent l'”absence de visibilité” entourant cette “démarche experte”.

20200410_lettre au président sortie de crise_pacte du pouvoir de vivre-1

15 avril 2020 |

Pacte du pouvoir de vivre

0
Parer aux urgences, préparer l’avenir 1

Le 31 décembre dernier, les autorités chinoises ont informé l’Organisation Mondiale de la Santé de cas groupés de pneumonies. Deux mois plus tard, 93 pays rapportaient plus de 100 000 cas confirmés et presque 40 000 décès. En ce début avril, la moitié de la population mondiale est confinée à domicile. Les peuples souffrent partout dans le monde et l’urgence est de sauver les vies, d’adopter strictement les gestes barrière et de suivre les mesures sanitaires prises par les gouvernements. L’urgence est aussi de protéger les personnes qui doivent travailler, d’aider celles dont les faibles ressources ont encore diminué, de trouver un toit pour ceux qui n’en ont pas, et de faire en sorte que l’économie ne s’effondre pas.

Toutes les organisations du Pacte, selon leur domaine d’activités et leur expérience, sont mobilisées sur ces missions prioritaires. Cette crise nous rappelle cruellement que nous sommes tous interdépendants, et jette une lumière crue sur les inégalités, à l’intérieur de nos pays « riches » mais aussi à l’échelle de la planète.

Si l’ensemble des conséquences sanitaires, sociales, et économiques de cette crise restent incertaines, des financements de court terme ont déjà été mobilisés par les institutions publiques en France, pour amortir ses conséquences en matière sociales et d’emploi.  L’État envisage également des mesures de soutien additionnelles et plus structurelles pour des entreprises dont l’activité est particulièrement touchée.

Une action publique de court terme est indispensable pour prévenir une destruction brutale de l’emploi et l’impact que cela aurait sur les salariés de ces secteurs, mais ces mesures d’urgence auront un impact structurel de long terme sur notre système industriel, économique et social. Mal ciblée, la réponse à la crise sanitaire et économique pourrait mettre en péril notre capacité à répondre à la crise environnementale et à tracer un chemin vers une transition juste pour l’ensemble de la société.

Cette crise permet de toucher du doigt les priorités permanentes de nos sociétés : la santé, la solidarité, la lutte contre les inégalités, la résilience économique, la prise en compte des enjeux de long terme. Le Pacte s’organisera dans les prochaines semaines pour formuler des propositions pour l’« après-crise ».

 

15 avril 2020 |
CFDT Isère - Copyright 2012 - 2020