ACTUALITES

Élections TPE: Aucune voix ne doit manquer !

0
En ce 1er jour des élections dans les Très Petites Entreprises et pour les salarié·e·s du particulier employeur, l’URI Auvergne-Rhône-Alpes est fière de partager son film de campagne et d’appel au vote ! Aucune voix ne doit manquer !
Retrouvez également tout ce que vous devez savoir sur ces élections sur le site de la CFDT Auvergne-Rhône-Alpes https://auvergne-rhone-alpes.cfdt.fr/…/auvergne-rhone…
 
Le film à voir sur facebook:
22 mars 2021 |

Les militants de Vienne se mobilisent pour les élections TPE

0
Les militants(es) CFDT étaient présents(es) sur le marché de VIENNE rue Ponsard ce samedi 2O mars.
Une quinzaine de militants(es) se sont succédé et ont pu échanger avec les passants, répondre à leurs questions, leur distribuer des informations et prendre des contacts.
 
Des questions sur cette épidémie et les contraintes qu’elle génère, les gens vivent de moins en moins bien ce manque de lien social qui les ronge, d’autant plus qu’ils ne voient toujours pas le bout du tunnel avec les vaccinations qui fonctionnent mal.
Des échanges autour de l’actualité économique et sociale, beaucoup de craintes sur l’avenir vis-à-vis de l’emploi.
 
La CFDT a rappelé l’importance de voter dans les élections TPE (Très Petites Entreprises, moins de 11 salariés) qui débutent et auront lieu du 22 mars au 6 avril. 
La CFDT a rappelé son désaccord sur la réforme de l’assurance chômage imposée par le gouvernement. Dans le contexte à venir qui va être très difficile pour l’emploi, le gouvernement s’apprête à mettre en œuvre une réforme de l’assurance chômage dont les conséquences pèseront lourdement sur le quotidien des femmes et des hommes qui perdent leur emploi.
 
Une présence sur le marché qui sera renouvelée régulièrement. 
 
La CFDT rappelle ses permanences qui se tiennent tous les lundis à la maison des syndicats (2, chemin des aqueducs à Vienne) de 14h à 17h. Des rendez vous peuvent se prendre par téléphone: 06 61 75 65 32
 
 
22 mars 2021 |

Votez CFDT du 22 mars au 6 avril, Élections TPE . La CFDT est à vos côtés !

0

Découvrez vos droits et l’intérêt d’élire ceux qui vous représenteront !

Vous travaillez dans une entreprise de moins 11 salariés ?
Vous êtes secrétaire médicale, boulangère / boulanger / pâtissière / pâtissier, vendeuse ou vendeur, coiffeuse ou coiffeur, serveuse ou serveur, mécanicien, mécanicienne, préparateur ou préparatrice en pharmacie, monitrice ou moniteur en auto-école, ouvrier ou salarié du bâtiment, comptable dans une étude, etc.

Vous travaillez pour un particulier ? 
Vous êtes assistante maternelle, assistant ou assistante de vie, garde d’enfants à domicile, jardinier ou jardinière, enseignant ou enseignante à domicile, femme de ménage, assistant ménager etc.

ALORS vous êtes salarié d’une très petite entreprise (TPE) ou salarié du particulier employeur !

Du 22 mars au 6 avril, vous pourrez voter pour être représenté et obtenir de nouveaux droits !
__

Vous vous sentez parfois seul par rapport aux salariés des grandes entreprises ?
Pourtant vous êtes près de 4,5 millions à travailler dans une très petite entreprise !
Parce que très petite entreprise ne doit pas rimer avec petits droits, la CFDT revendique que vous ayez accès aux mêmes droits que les salariés des grandes entreprises. 

 

Deux liens essentiels :  Pourquoi voter aux élections TPE ?  et Comment voter aux élections TPE ?


Vous voulez en savoir plus sur les revendications CFDT propres à votre profession ?

› Vous êtes assistante maternelle ? 

Vous pouvez également lire le témoignage d’Isabelle, 49 ans, assistante maternelle à Nantes, qui nous explique pourquoi elle a adhéré à la CFDT.

› Vous êtes salarié chez un particulier (assistant ou assistante de vie, assistant ou assistante ménager, jardinier ou jardinière…) ? 

› Vous êtes salarié dans un commerce de détail, un commerces bio ou chez un caviste ?

› Vous êtes salarié dans un hôtel, un café ou un restaurant ?

Découvrez aussi le témoignage de Claire, salariée d’un petit restaurant-self, qui s’est syndiquée pendant la crise et a été accompagnée par la CFDT, victime de harcèlement moral de la part de son employeur.

› Vous êtes salarié dans le bâtiment et les travaux publics ?

› Vous êtes salarié dans un cabinet comptable ou dans une étude ?

› Vous êtes salarié dans une boulangerie ou une pâtisserie artisanale ? 

› Vous êtes secrétaire dans un cabinet médical ? 

› Vous êtes salarié dans une salon de coiffure ?

Retrouvez le témoignage de Vénéxia, 20 ans, en apprentissage dans un salon de coiffure à Rennes, en Bretagne, passionnée par son métier et ravie d’avoir adhéré à la CFDT et de pouvoir compter sur les informations que partagent avec elle les militants.

› Vous êtes salarié dans une pharmacie (préparateur ou pharmacien adjoint) ? 

› Vous êtes salarié dans un garage ou une auto-école ?

 

th-330x550-guide-apprentissage-alternance-cfdt-2021.png

› Vous êtes apprenti ? Vous pouvez aussi voter. Retrouvez tous vos droits et les dispositifs qui vous  concernent dans notre Guide des apprentis et de l’alternance.

12 mars 2021 |

Assurance chômage: Une réforme aménagée qui demeure injuste pour les demandeurs d’emploi

0

La ministre du travail a annoncé ce matin les ajustements de la réforme de l’assurance chômage que le gouvernement porte depuis juillet 2019.

La CFDT demeure en profond désaccord avec sa philosophie et ses objectifs premiers : inciter les demandeurs d’emploi – notamment les plus précaires – à reprendre un emploi en baissant fortement leurs allocations et faire des économies budgétaires.  

Les conditions d’ouverture d’un droit à l’assurance chômage (6 mois) et la dégressivité de 30% des allocations pour les hauts salaires continuent d’être suspendues, le temps d’un retour à une conjoncture du marché du travail plus favorable. Pour la CFDT, le maintien des conditions d’entrée dans le régime à 4 mois est indispensable pour permettre à un maximum de personnes d’être sécurisées.

En revanche, la réforme du calcul de l’allocation (salaire journalier de référence) entrera bien en vigueur le 1er juillet 2021 avec l’introduction d’un plancher pour en atténuer les effets. D’après les premiers chiffrages, 290 000 demandeurs d’emploi auraient une moindre baisse de leur allocation. Mais le nombre de perdants de la réforme demeure colossal : 830 000 au minimum. Certains demandeurs d’emploi, notamment ceux qui connaissent le plus de précarité dans leur emploi, verront ainsi leur allocation baisser de 250 € par mois (de 900 € aujourd’hui à 650 €).

Cette réforme reste donc pour la CFDT injuste, inadaptée au contexte et déséquilibrée.

Pour les plus précaires, c’est la double peine : non protégés par l’activité partielle en 2020, ce sont les premiers qui subissent la baisse de l’activité économique et ont moins de possibilités de retrouver du travail.

Dans le contexte actuel, en pleine crise sanitaire ce sont près de 3 à 4 milliards d’économies budgétaires qui se feront sur le seul dos des demandeurs d’emploi.

Pour la CFDT, cette réforme demeure déséquilibrée. Les chômeurs vont voir leur allocation baisser immédiatement et les entreprises de seulement six secteurs se verront appliquer un éventuel malus mi-2022.

Ces premiers chiffres illustrent une réforme en trompe-l’œil. Même « aménagée » elle aura des conséquences désastreuses pour les plus précaires. Une étude d’impacts actualisée et très approfondie de cette réforme est indispensable. La CFDT mobilisera l’Unédic pour cette étude permettant d’alimenter le débat public sur cette réforme.

La CFDT conteste cette réforme injuste et déséquilibrée et n’aura de cesse dans les mois à venir de dénoncer les conséquences concrètes de cette réforme sur le parcours et les conditions de vie de ces travailleurs, trop souvent invisibles. La CFDT le redit, le chômage n’est pas un choix, et en période de crise qui plus est, notre responsabilité collective, c’est de protéger tous ceux qui perdent leur emploi.

 

2 mars 2021 |

Vous travaillez dans une très petite entreprise ou pour un particulier ? La CFDT est à vos côtés !

0
Publié le 01/02/2021

Découvrez vos droits et l’intérêt d’élire ceux qui vous représenteront !

Vous travaillez dans une entreprise de moins 11 salariés ?
Vous êtes secrétaire médicale, boulangère / boulanger / pâtissière / pâtissier, vendeuse ou vendeur, coiffeuse ou coiffeur, serveuse ou serveur, mécanicien, mécanicienne, préparateur ou préparatrice en pharmacie, monitrice ou moniteur en auto-école, ouvrier ou salarié du bâtiment, comptable dans une étude, etc.

Vous travaillez pour un particulier ? 
Vous êtes assistante maternelle, assistant ou assistante de vie, garde d’enfants à domicile, jardinier ou jardinière, enseignant ou enseignante à domicile, femme de ménage, assistant ménager etc.

ALORS vous êtes salarié d’une très petite entreprise (TPE) ou salarié du particulier employeur !

Du 22 mars au 6 avril, vous pourrez voter pour être représenté et obtenir de nouveaux droits !
__

__

>> Dernière minute <<< 
Les élections sont prolongées de 2 jours, du 22 mars au 6 avril !

(suite…)

15 février 2021 |
CFDT Isère - Copyright 2012 - 2020