ACTUALITES

Dossier et conférence de presse du 17 juin 2019 « Les 8 mesures d’urgence »

0
Dossier et conférence de presse du 17 juin 2019 « Les 8 mesures d’urgence »

Les 19 signataires du Pacte du pouvoir de vivre ont organisé une conférence de presse ce lundi 17 juin. L’objectif était de faire un premier bilan du Pacte trois mois après son lancement, de présenter les nouveaux soutiens (25, soit 44 organisations au total), et de réagir au discours de politique générale du Premier ministre en présentant « les huit mesures d’urgence qu’il aurait dû annoncer et qu’il doit mettre en œuvre ».

Vous trouverez ci-dessous le dossier de presse qui présente notamment ces huit mesures et les nouveaux soutiens.

Lors de cette conférence, Laurent Berger a également annoncé un Tour de France du Pacte de pouvoir de vivre qui vise à organiser une rencontre « Pacte » dans chaque région avec les militants, citoyens, élus locaux etc. L’objectif est de donner plus de visibilité aux initiatives sur les territoires et, pour ceux qui le souhaitent, de rédiger collectivement un Pacte territorial, notamment en vue des élections municipales.

Télécharger le dossier de presse

26 juin 2019 |

FONCTIONS PUBLIQUES – RENDEZ-VOUS SALARIAL 2019 : LES REVENDICATIONS DE LA CFDT

0

Publié le 04/06/2019 Par CFDT-Fonctions publiques

Les années négatives pour le pouvoir d’achat dans la Fonction publique se suivent : gel  de la valeur du point, rétablissement du jour de carence, augmentation de cotisation retraite, modalités de compensation de la hausse de la CSG dégressive de fait à compte du 1er janvier 2020, refus de la mise en œuvre de la prime exceptionnelle.

Ce sont autant de signes du manque de reconnaissance des employeurs publics à l’égard des agents.

La CFDT Fonctions publiques a demandé que le rendez-vous salarial 2019 (pour les mesures qui s’appliqueront à compter de 2020) se tienne au mois de juin, avant les arbitrages budgétaires, conformément aux annonces faites en février dernier.

D’ores et déjà, la CFDT appelle le Gouvernement à construire et mettre en œuvre des mesures qui permettent une juste reconnaissance du travail, des compétences et de l’investissement professionnel de l’ensemble des agents publics. Donner à chacun le pouvoir de vivre, dans un cadre commun en protégeant notre avenir et celui des générations futures : c’est aussi le sens des propositions que nous portons.

Par ailleurs, la CFDT sera vigilante sur l’équité entre les trois versants de la Fonction publique. Il est inadmissible que certains agents soient tenus à l’écart des résultats d’un rendez-vous salarial.

26 juin 2019 |

ASSURANCE CHOMAGE Réforme d’injustice sociale

0

Le Gouvernement vient de lever le voile sur le contenu de la réforme d’assurance chômage qu’il entend mettre en oeuvre par décret dans le courant de l’été. Comme la CFDT le craignait, des efforts inédits et colossaux seront exigés des demandeurs d’emploi, dont les allocations vont, pour certains, fortement baisser. Le Gouvernement confirme ainsi la réalisation de son plan d’économies de 3,5Md€ en moins de trois ans… La CFDT ne partage pas cette vision du Gouvernement qui a pour principal objectif de faire des économies en baissant les droits des demandeurs d’emploi !

Car ces annonces auront des conséquences directes et concrètes sur la vie quotidienne des demandeurs d’emploi. Elles pénaliseront tous les demandeurs d’emploi qui alternent périodes de chômage et d’emploi, le plus souvent des femmes et des hommes en situation de précarité ; les jeunes et les seniors qui peinent déjà à s’insérer sur le marché du travail ; les « cadres » qui se verront appliquer une dégressivité injuste et inefficace.

Pour la CFDT, le chômage n’est pas un choix ! Le système d’indemnisation chômage doit permettre de sécuriser les demandeurs d’emploi par un bon niveau d’allocation, tout en leur offrant un accompagnement personnalisé. La CFDT a toujours su prendre ses responsabilités pour assurer la pérennité du régime et construire des règles équitables.

Si la CFDT semble avoir été entendue sur le renforcement de l’accompagnement, en revanche, la mise en place du bonus-malus sur quelques secteurs seulement est incompréhensible. Alors que la modification des règles d’indemnisation fera de très nombreux perdants, cette demi-mesure de bonus-malus exonèrera de nombreux secteurs qui pourtant recourent abusivement aux contrats de moins d’un mois. Elle risque donc de n’avoir que peu d’effets sur le comportement des entreprises et leur responsabilité à agir concrètement sur la qualité des emplois.

Pour contester le contenu et les conséquences de cette réforme injuste, la CFDT appelle à un rassemblement le 25 juin prochain.

DÉCLARATION DE MARYLISE LÉON, SECRÉTAIRE GENERALE ADJOINTE DE LA CFDT

19 juin 2019 |

DÉFENSE DES CONCESSIONS HYDRAULIQUES : MANIFESTATION SUR LE BARRAGE DE ST EGRÈVE, le samedi 15 JUIN de 11h à 16h

0

La société civile, à travers des élu(e)s, associations, comités et collectifs, commence à se mobiliser sur la privatisation des barrages. Une grande opération va être menée sur le barrage de St Egrève le samedi 15 juin.

Malgré tous les efforts déployés ces dernières années auprès des députés européens (Strasbourg, Chastang et Kembs notamment) pour faire connaitre les risques engendrés par la mise en concurrence des concessions, les problématiques de gestion du système électrique mais aussi de gestion de l’eau (deux ressources de première nécessité !), le sujet, qui commence à être connu dans la « sphère politique », est encore largement méconnu du grand public.

Aujourd’hui 1ere Organisation Syndicale représentative en France, la CFDT est de plus en plus sollicitée pour participer à des événements sur le sujet, et met à profit ces occasions de faire connaitre les risques de la mise en concurrence des aménagements hydro-électriques. C’est le cas la semaine prochaine sur le barrage de ST EGREVE : nous serons présents et nous serons ravis de partager cette journée avec vous pour défendre notre patrimoine hydraulique !

La CFDT tiendra un stand et c’est avec grand plaisir que nous vous y retrouverons ! La journée sera festive, entrecoupée de conférences et de rencontres humaines, qui sont aussi l’occasion de sortir du cercle habituel de notre entreprise. 

Votre équipe Cfdt

13 juin 2019 |

La CFDT réagit au DISCOURS de POLITIQUE GÉNÉRALE du Premier ministre : Assurance chômage, où est la justice sociale ?

0

Depuis des mois la CFDT revendique une inflexion de la politique du gouvernement vers une nécessaire prise en compte de la transition écologique accompagnée d’une plus grande justice sociale. Le discours du Premier ministre devant l’Assemblée nationale, censé constituer l’acte 2 du quinquennat, pouvait donner le la de cette nouvelle orientation.

La CFDT prend acte de la feuille de route dessinée par le chef du gouvernement sur les questions environnementales. L’accélération écologique annoncée (projet de loi contre le gaspillage, contrats de transition écologique, mesures favorisant le recyclage ou limitant l’utilisation des plastiques, etc.) devra être très rapidement mise en place. Car si les grands sujets sont esquissés, nous jugerons aux actes. Quels moyens seront par exemple concrètement investis dans la rénovation thermique des bâtiments ? Et quand ? Sur ce sujet, il est plus que temps d’agir, vite et fort.

La CFDT approuve les ambitions formulées pour rapprocher les services publics de citoyens à travers la création à terme d’une maison France services par canton, les mesures en faveur des familles monoparentales, l’extension de la PMA à toutes les femmes. Mais les services publics nécessitent aussi des moyens humains et organisationnels : la situation dramatique des urgences et les nombreuses tensions dans les hôpitaux nous le rappellent aujourd’hui.

La CFDT ne peut en revanche accepter que dans le chapitre consacré à la justice sociale, soit intégrée une réforme de l’assurance chômage qui demande des efforts considérables à tous les chômeurs, notamment les plus précaires, et n’impose un bonus-malus qu’à cinq à dix branches professionnelles.

Elle ne peut accepter l’évocation, pour le régime des retraites, d’un âge d’équilibre identique pour tous qui n’est ni nécessaire financièrement ni juste pour celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt. Pour la CFDT, une telle mesure compromettrait l’équilibre du projet de réforme et le rendrait inacceptable.

Dans son discours, le Premier ministre a affirmé vouloir inaugurer un changement de méthode. L’heure est donc venue de recevoir toutes les organisations engagées dans les propositions du pacte social et écologique pour donner à chacun le pouvoir de vivre.

13 juin 2019 |
CFDT Isère - Copyright 2012 - 2017.