Un syndicat CFDT, à quoi ça sert ?

CFDT: Confédération Française Démocratique du Travail

La CFDT : une organisation reliée

L’organisation syndicale CFDT est constituée de syndicats professionnels dans les quels les adhérent.e.s s’organisent afin de défendre leurs intérêts au plan professionnel dans leur entreprise, leur branche professionnelle et au plan interprofessionnel local, départemental (comme l’Union Départementale de l’Isère CFDT: UD ISÈRE), au plan régional (Union Régionale Interprofessionnelle Auvergne Rhône Alpes CFDT: URI ARA), au plan national, en réunissant tous les syndicats professionnels de toutes les branches et de toutes les régions au sein de la Confédération CFDT:, au plan européen, la CFDT est affiliée à la Confédération Européenne des Syndicats (CES) depuis sa création en 1976, et au plan international, la CFDT est affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI) afin de renforcer le pouvoir des travailleurs, travailleuses, ici et maintenant, et partout dans le Monde pour qu’aussi les générations futures aient un avenir désirable et solidaire.

Mais à quoi sert un syndicat ?

Un syndicat, ça sert à valoriser toutes les personnes salariées

La CFDT estime que toute personne salariée, par son travail quotidien est une RICHESSE SOCIALE.  La CFDT agit pour développer de nouveaux indicateurs de richesse prenant en compte des indicateurs d’inégalités, de qualité de vie et de développement durable. La CFDT veut compter autrement ! Vous le valez bien, vous êtes beaucoup plus qu’une unité de valeur en € !

Un syndicat, ça sert à se défendre

La CFDT veut des résultats par l’action syndicale quotidienne pour chacune et chacun quel que soit l’employeur

Un syndicat, ça sert à négocier des augmentations de salaires

La CFDT défend le pouvoir d’achat des salariés, lors notamment des Négociation Annuelles Obligatoires (NAO)

Un syndicat, ça sert à remonter les bas revenus

La CFDT ne veut pas de petites rémunérations pour les salariés, particulièrement dans les petites entreprises (TPE / PME)

Un syndicat, ça sert à réduire la précarité, le chômage, notamment des jeunes

La CFDT agit pour favoriser l’apprentissage, l’embauche de jeunes et de seniors au chômage en suscitant des politiques actives de l’emploi de l’Etat, dans les entreprises, dans les fonctions publiques et collectivités locales et dans les organisations de l’économie sociale et solidaire (ESS)

Un syndicat, ça sert à se former

La CFDT a signé l’Accord National Interprofessionnel (ANI) de 2013, sur la sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels, permettant la mise en place  depuis 1er janvier 2015, du Compte personnel de formation (CPF), afin de pouvoir se former tout au long de sa vie

Un syndicat, ça sert à faire progresser sa carrière

La CFDT défend des déroulements de carrière pour tous, spécialement pour les femmes à travers la négociation  d’accords d’égalité professionnelle

Un syndicat, ça sert à garder la bonne santé au travail

La CFDT combat toutes les pénibilités au travail, revendique depuis très longtemps des mesures de prévention, le compte personnel pénibilité devenu Compte Professionnel Prévention est un dispositif de début de prise en compte en régression par rapport au compte personnel pénibilité de 2013, que la CFDT avait arraché, c’est une bataille idéologique acharnée avec le patronat rétrograde.

Un syndicat, ça sert à réparer les dégâts du travail

La CFDT mène un combat permanent pour améliorer l’indemnisation des salariés victimes de maladies professionnelles comme dans le cas de l’amiante

Un syndicat, ça sert à réduire le temps de travail

La CFDT défend une organisation du travail permettant le partage du travail en réduisant le temps de travail et l’embauche de nouveaux salariés

Un syndicat, ça sert à plus de justice sociale

La CFDT a obtenu en 2003, le dispositif « départ en retraite anticipée pour carrière longue », pour les salariés qui ont commencé leur activité professionnelle avant 18 ans. En 2014 le nombre de bénéficiaires de cette mesure s’élevait à 156 207

Un syndicat, ça sert à défendre aussi les cadres

La CFDT première organisation chez les cadres,  entend faire reconnaître partout dans les entreprises et fonctions publiques un certain nombre de droits fondamentaux inhérents à la fonction de manager et d’expert. La CFDT s’est organisée en Union Confédérale CFDT des Cadres (UCC-CFDT) pour assurer la prise en charge spécifique.

Un syndicat, ça sert à défendre les retraités

La CFDT attachée au principe de retraite par répartition, acquis depuis 1945, doit répondre au défi de l’allongement de la vie, de la vieillesse en bonne santé avec une pension décente pour toutes et tous. La CFDT s’est organisée en Union confédérale CFDT des retraités (UCR-CFDT), afin de prendre en charge les aspirations et les revendications des retraités et personnes âgées, anciens salariés, et à tous les niveaux (territoriaux du régime général ou des régimes spéciaux), afin d’assurer une vie syndicale après la vie professionnelle, la retraite est souvent une période active autrement, soutien familial, activités associatives…

Un syndicat, ça sert à la solidarité internationale

La CFDT affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), a soutenu, par exemple en Pologne, la création du syndicat Solidarnosc en 1980 (premier syndicat libre dans un des régimes communistes de l’Europe de l’Est ) et depuis 1995 la démarche internationale de solidarité avec les travailleurs des pays du Sud,  grâce au partenariat avec le « Collectif Éthique sur l’étiquette »

Un syndicat, ça sert à construire l’Europe sociale

La CFDT participe aux travaux de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) avec 89 autres organisations syndicales européennes, afin de construire pas à pas l’Europe sociale.

Un syndicat, ça sert à éviter  un licenciement

La CFDT négocie l’utilisation de plans de chômage partiel ou de formation professionnelle pour éviter les licenciements

Un syndicat, ça sert à favoriser des créations d’emplois

La CFDT en développant le dialogue social, favorise la bonne santé des entreprises, l’innovation sociale devant combattre le chômage

Un syndicat, ça sert à représenter les salariés

La CFDT a obtenu que soit votée en 2008, une loi sur la représentativité syndicale, afin que les syndicats représentant les salariés dans leur proximité, puissent signer des accords majoritaires. Lors de la deuxième mesure de la représentativité des organisations syndicales du secteur privé – qui agrège les résultats du premier tour des élections DP-CE dans les entreprises de plus de onze salariés, les élections TPE et dans les chambres départementales d’agriculture – , le 31 mars 2017, la CFDT arrive en tête des organisations syndicales représentant les salariés du secteur privé, à 26,37 % des suffrages exprimés soit 1 340 00 salariées et salariés qui ont voté pour les candidates et candidats, lors des élections professionnelles.

Un syndicat, ça sert à se rencontrer afin de faire vivre partout la démocratie sociale

La CFDT, organisée en différents collectifs, permet de rencontrer d’autres adhérents afin de faire vivre un contre-pouvoir alliant revendications et propositions dans une démarche de démocratie délibérative face à tous les lieux de pouvoirs. Le parcours militant CFDT propose l’accès à des connaissances très variées en se formant et en participant aux processus démocratiques internes. Il permet de vivre des relations humaines riches dans leurs diversités et leurs complexités, pour toutes les personnes qui s’investissent dans le fonctionnement quotidien de la CFDT

Un syndicat, ça sert à s’unir pour être plus fort ensemble

La CFDT combat l’ISOLEMENT des salariés, en permettant de s’organiser collectivement dans une entreprise, une administration, une organisation de l’économie sociale et solidaire, chez un agriculteur, un artisan, un commerçant, sur un territoire, dans une branche professionnelle

Un syndicat, ça sert à faire vivre le dialogue social en tous lieux

La CFDT, qui a revendiqué et obtenu en 1968 la création de la section syndicale d’entreprise (SSE), entend faire vivre les paritarismes dans toutes les Instances Représentatives du Personnel (IRP)  dans les entreprises et fonctions publiques, ainsi que dans tous les lieux de concertation avec les patronats ou les pouvoirs publics

Un syndicat, ça sert à représenter les intérêts des salariés au conseil d’administration

La CFDT revendique une présence active, avec le pouvoir de voter, des représentants des salariés dans tous les conseils d’administration, les actionnaires et les directions devant partager le pouvoir, afin de développer la bonne santé des entreprises et de leurs salariés

Un syndicat, ça sert à rendre des comptes

La CFDT est le seul syndicat a avoir publié dès 2000 les comptes financiers de ses différentes structures (confédération, fédérations). Elle estime que c’est un devoir d’en rendre compte auprès de ses 860 243 adhérents (52% hommes, 48% femmes) mais aussi à tous ceux qui nous font confiance à travers leurs votes en élisant les représentantes et représentants CFDT. Depuis 2009, cette transparence des comptes financiers est devenue une obligation légale pour toutes les organisations syndicales et professionnelles.

Un syndicat, ça sert à construire un projet de société

La CFDT tenant, tous les quatre ans, son congrès confédéral, estime que si l’on veut changer la société, il faut changer le travail. Au dernier congrès de Marseille de 2015, dans la continuité de ses deux derniers congrès, a été adopté la résolution du projet de société de la CFDT: S’ENGAGER DANS UNE SOCIÉTÉ EN MUTATION POUR RECONSTRUIRE L’AVENIR AVEC LES SALARIÉS

Un syndicat, ça sert à mettre en actes des valeurs: sa boussole est la justice sociale

La CFDT, dès sa création en 1964, a affirmé cinq valeurs qui font de l’Homme le véritable acteur de ses choix de vie, afin de construire un monde plus équitable et durable: Émancipation, Démocratie, Indépendance, Autonomie, Solidarité.

CFDT Isère - Copyright 2012 - 2017.