L’urgence d’un dialogue réel pour conjuguer justice sociale et transition écologique

0

A la suite de la DECLARATION DU PREMIER MINISTRE
L’urgence d’un dialogue réel pour conjuguer justice sociale et transition écologique

Le Premier ministre vient d’annoncer une série de mesures pour tenter de sortir de la situation
de crise que nous vivons.
Face à la situation explosive, il était plus qu’urgent que le Gouvernement prenne la mesure de
la colère et fasse enfin des propositions.
La CFDT prend acte de la suspension des taxes sur les carburants. Cette décision, visant à
renouer le dialogue, ne doit en aucune façon remettre en cause le cap de la nécessaire
transition écologique. Ce n’est pas de moins de transition écologique dont le pays a
besoin mais de davantage de justice sociale.
La CFDT se félicite que le Gouvernement ouvre enfin le dialogue. Il était temps ! La CFDT
appelle plus que jamais à la construction d’un pacte de la conversion écologique. Ce pacte doit
être construit avec l’ensemble des parties prenantes, dans le cadre d’un Grenelle du pouvoir de
vivre. L’objectif est d’apporter des réponses aux questions soulevées par les citoyens :
logement, mobilités, pouvoir d’achat, rémunérations, répartition des richesses produites…
Des solutions qui répondent aux difficultés quotidiennes des citoyens doivent être co-construites
dans les territoires, au plus près des bassins de vie et d’emploi.
La CFDT appelle également les chefs d’entreprises et les organisations patronales à
s’engager vers un partage plus juste de la valeur créée. De véritables négociations sur les
salaires dans les entreprises et les branches doivent être ouvertes pour éviter la concentration
des rémunérations autour du SMIC et limiter les écarts salariaux indécents. De même, la CFDT
appelle également les employeurs publics à ouvrir de réelles négociations salariales.
Par ailleurs, le débat national annoncé sur la fiscalité doit remettre la justice fiscale au centre
des choix politiques. La CFDT revendique que les revenus et patrimoines les plus élevés
contribuent davantage à la solidarité nationale. Réformer la fiscalité ne doit pas conduire à
une baisse de la qualité des services publics ni se faire au détriment des agents. C’est de plus
de services publics de proximité dont ont besoin les citoyens !
Dans un contexte de montée de la violence et de risque démocratique, la CFDT alerte une fois
de plus le Gouvernement sur la nécessité d’associer réellement les citoyens et les acteurs
sociaux au débat et à la construction de solutions. Ce n’est qu’à cette condition qu’une
sortie de crise durable est possible.
Elle appelle par ailleurs tous les acteurs qui refusent l’instrumentalisation d’une colère légitime
et veulent s’engager dans la construction de solutions concrètes, à travailler ensemble.

4 décembre 2018 |

Les commentaires sont fermés.

CFDT Isère - Copyright 2012 - 2017.