ACTUALITES

PPV38 Infolettre n°7 – septembre 2022

0

Le Pacte du Pouvoir de Vivre de l’Isère (PPV38), après avoir rencontré Le 18 janvier 2022 le maire de Grenoble Éric Piolle et Nicolas KADA, Adjoint aux affaires sociales et président du CCAS et le 28 janvier le président de Grenoble Alpes Métropole (GAM), Christophe Ferrari, accompagné des Conseillers Communautaires : Céline Deslattes, Laetitia Rabih, concernant la ZFE (zone faibles émissions), une réunion de travail a eu lieu le 8 février en présence de Pierre Verri, vice-président GAM et Cécile Cenatiempo, conseillère métropolitaine chargée de la qualité de l’air.

Une quinzaine de membres de notre collectif PPPV38 ont participé le mardi 15 mars au meeting national à Vaulx en Velin. 

Le mercredi 16 mars, le Pacte du Pouvoir de Vivre Isère met la question du logement au cœur de la campagne présidentielle en organisant une journée autour du thème du logement,  avec la venue de Christophe Robert, Délégué général de la Fondation Abbé Pierre et Porte-parole national du Pacte du Pouvoir de Vivre, et Michel Dubromel, ex président de France Nature environnement.

Le vendredi 25 mars le PPV38 et la ligue de l’enseignement de l’Isère avons organisé à la bourse du travail de Grenoble une rencontre avec Jean-Paul Delahaye (Vice-président national de la ligue de l’enseignement) le thème : comment l’école peut-elle considérer autrement les enfants pauvres et des milieux populaires ? 

Le Pacte du Pouvoir de Vivre a appelé nationalement à voter contre l’extrême droite lors du 2ème tour de l’élection présidentielle du 24 avril.

En avril le Pacte du Pouvoir de Vivre de l’Isère a rencontré les candidats aux élections législatives d’EELV et du Parti socialiste. Au cours de ces rencontres nous avons pu présenter le groupe local Isère et avons  échangé sur plusieurs propositions du Pacte et de leur possible déclinaison sur leur territoire. Le Pacte du Pouvoir de vivre de l’Isère souhaite travailler avec les élus afin de construire un avenir plus respectueux de l’environnement en développant davantage de justice sociale et de participation des citoyens aux décisions collectives.

Nous avons participé au printemps à l’organisation des 2 marches sur le climat en Grésivaudan à Crolles et Pontcharra

Fin juin le PPV38 a animé un atelier concernant la politique d’accueil des migrants au Forum International du Bien Vivre sur le campus de Grenoble SMH.

Dans le cadre du tour de l’Isère du PPV38, nous serons sur le marché de Vienne le samedi 22 octobre, c’est la section locale de Léo Lagrange qui invite tous les partenaires viennois à partager autour d’un verre le plaidoyer du Pacte.

Nos projets pour l’automne, rencontrer les députés élus, suivre les dossiers métropolitains (ZFE, logement…), continuer le tour de l’Isère afin de rencontrer le public lors de marchés en Isère, mieux faire connaître le PPV dans nos organisations locales et enfin approfondir notre plaidoyer local du PPV par thématique.

Vos remarques et suggestions sont bienvenues, n’hésitez pas à nous en faire part par retour mail : pactedupouvoirdevivre38@gmail.com

Infolettre n°7 septembre 2022

16 septembre 2022 |

[REPLAY VIDÉO] HOMMAGE PUBLIC À FREDERIC SÈVE

0
Publié le 26/07/2022 (mis à jour le 13/09/2022)

Le décès brutal du Secrétaire national Frédéric Sève, survenu ce lundi 25 juillet plonge toute la CFDT dans une immense tristesse. Nous perdons un responsable national de grande qualité, un militant infatigable qui se sera battu pour plus de justice sociale pour tous les travailleurs du public et du privé, et un ami.

Professeur de sciences économiques et sociales, Frédéric s’est très vite engagé au Sgen CFDT. Il est devenu Secrétaire général de la fédération en 2012 avant d’intégrer la Commission exécutive de la Confédération en 2016. Responsable du dossier des retraites, il n’a cessé ces dernières années de lutter avec conviction et persévérance pour rendre le système plus juste. ll fut également le grand artisan de l’alliance de la CFDT avec une soixantaine d’organisations dans le Pacte du pouvoir de vivre. 

Sans jamais se départir d’un humour qu’il maniait avec délice, Frédéric a contribué par ses combats, ses convictions et ses valeurs à porter très haut la voix de la CFDT. Adhérents, militants, responsables régionaux, fédéraux, nationaux, nous lui en sommes tous extrêmement reconnaissants. Nous pensons à sa famille et à ses proches et garderons à jamais le souvenir du sourire qu’il arborait en juin dernier à la tribune du congrès de Lyon, durant lequel il a co-porté la résolution, lors de sa brillante réélection.


15 septembre 2022 |

Ce sont les 20 ans de la VAE !

0
 

­

­

­

­

[ La semaine de la Validation des Acquis de l’Expérience commencera dès lundi 19 septembre ]

­

La VAE fête cette année ses 20 ans d’existence ! À l’occasion de cette semaine anniversaire, vous pourrez retrouver nos équipes lors de nombreux événements. Profitez-en pour venir nous rencontrer et lancer votre projet de reconversion professionnelle en validant votre expérience professionnelle et/ou  
extra-professionnelle. 

­

­

[ Où retrouver nos équipes du 19 au 24 septembre ? ]

 

Lundi 19 septembre Ouverture “Les 20 ans de la VAE” | Lyon 

  • Animation d’un atelier à l’Hôtel de région 

                                                    ———–

Mardi 20 septembreVingt Ans et maintenant !!! | Saint-Etienne 

  • Présentation et échange sur le dispositif VAE  
  • Accompagnement sur les démarches à suivre  

 

Mardi 20 septembre La VAE parlons-en… une belle aventure | Bourg-lès-Valence

  • Stands et tables rondes – Informations témoignage et échanges avec tous les acteurs de la VAE 
     

Mardi 20 septembreWebinar “Panorama sur les financements de la VAE” 

  • Une conférence à suivre en visioconférence

                                                    ———–

Mercredi 21 septembre – Café rencontre VAE : de l’envie au projet | Annecy

  • Information, conseil sur les démarches à suivre pour la VAE 

 

Mercredi 21 septembre – Kiosque VAE | Lyon 

  • Stand à l’Agence Lyon de Pôle Emploi
                                               ———–

Jeudi 22 septembre – Un café pour s’informer | Clermont-Ferrand

  • Témoignages d’entreprises et de salariés au CCI de formation
     

Vendredi 23 septembre – Les 20 ans de la VAE en Isère | Le Pont de Claix

  • Information sur la VAE, témoignage de candidat sur leur parcours de VAE et animation de table ronde  

 

Vendredi 23 septembre – Information collective des demandeurs d’emploi | Villefranche sur Saône 

  • Information sur la VAE, témoignage de demandeurs d’emploi 

 

                                                    ———-

Samedi 24 septembre – Les 20 ans de la VAE dans l’Ain | Bourg en Bresse

  • Accueil et renseignements sur la VAE 

 

Samedi 24 septembreLes 20 ans de la VAE : Comment se qualifier sans passer par la formation ? | Aubenas

­

­

Plus d'informations et inscription sur notre site internet

­

­

­

­

­

En souhaitant vous rencontrer lors de ces événements, nous restons à votre disposition pour faciliter vos démarches !

 

Cordialement,

 

Votre équipe Transitions Pro Auvergne-Rhône-Alpes

15 septembre 2022 |

Communiqué intersyndical : La priorité de la rentrée sociale n’est pas la baisse des droits au chômage !

0

Publié le 09/09/2022

Par CFDT, la CGT, FO, la CFE-CGC, la CFTC, l’Unsa, Solidaires, la FSU, l’Unef, la Voix lycéenne, la Fage, la Fidl et la MNL.

En cette rentrée sociale, le pouvoir d’achat et l’augmentation des salaires, des pensions, des retraites, minimas sociaux et bourses d’études demeurent un sujet majeur pour nombre de travailleuses, travailleurs et jeunes. Comme nous le déclarions le 12 juillet, la préservation du pouvoir d’achat nécessite toujours un meilleur partage de la richesse.

Si cette question est prioritaire la question de l’emploi et de la formation l’est tout autant.

A cette question, le gouvernement donne une réponse simpliste : une nouvelle réforme de l’assurance chômage durcissant les règles d’indemnisation des demandeurs d’emploi. Il sous-entend ainsi que le chômage est un choix.

Cibler les droits au chômage est totalement inefficace. Stigmatiser une nouvelle fois les demandeurs d’emploi en diminuant leurs droits à indemnisation est profondément injuste. Cela risque d’accentuer la précarité notamment de jeunes, alors que seul le taux de chômage de ces derniers a augmenté de 1.3 point ce trimestre.

Si, selon plusieurs études, les employeurs peinent aujourd’hui à recruter c’est d’abord parce qu’ils ne trouvent pas les qualifications et les compétences qu’ils recherchent. Nos organisations syndicales et de jeunesse rappellent que ce sont aussi les conditions de travail ou d’emploi proposées qui posent problème : salaires trop bas, horaires atypiques ou imprévisibles, mauvaises conditions de travail, contrats très courts, difficultés liées aux modes de transport… Enfin, nous rappelons que plus de la moitié des demandeurs d’emploi ne sont pas indemnisés.

C’est tout l’enjeu du débat qu’il faut engager sur l’emploi et le travail, dont une réforme de l’assurance chômage n’est qu’un élément, alors que depuis quelques mois les difficultés de recrutement sont pointées dans de nombreux secteurs d’activité.

Les réponses à ces problèmes sont multiples et nos organisations syndicales et de jeunesse réaffirment leur opposition à la modification des règles d’indemnisation des demandeurs d’emploi en fonction de la conjoncture (notamment la contracyclicité). 

En termes d’emploi, plutôt que de se focaliser sur le durcissement des règles d’indemnisation, la question de meilleures conditions de travail et de l’accompagnement de la transformation des métiers pour répondre aux enjeux environnementaux est aussi posée.

Alors que cet été a mis violemment en lumière les conséquences du changement climatique, nos organisations réaffirment aujourd’hui la nécessité d’engager une transition écologique socialement juste.

Chacune et chacun d’entre nous est concerné, et l’ensemble des organisations représentant des travailleuses et travailleurs d’aujourd’hui comme de demain doit y prendre toute sa place. Les impacts de cette transition écologique sont multiples et concerneront à la fois les activités, les métiers, les emplois, les qualifications et les compétences. Répondre à ce défi majeur, c’est anticiper ses impacts et construire des réponses aux besoins des travailleuses et travailleurs concernés dans le cadre de la formation initiale et continue, investir dans la jeunesse et la formation initiale.

Cela nécessite donc des investissements à la hauteur des enjeux, notamment dans l’enseignement supérieur et l’enseignement professionnel. Tous ces sujets doivent relever du dialogue social dans les entreprises, les branches professionnelles et au niveau interprofessionnel.

Nos organisations attendent des réponses à la hauteur. 

Nos organisations conviennent de se réunir à nouveau début octobre afin de poursuivre leurs échanges.

 

Paris, le 9 septembre 2022

14 septembre 2022 |

Uber Eats : Les livreurs mis directement à la porte

0
Publié le 06/09/2022
Par Luc Mathieu, secrétaire national de la CFDT et Thomas Aonzo, Président d’Union-Indépendants

C’est un scandale à bas bruit qui a pris sa source en plein cœur de l’été et continue à se dérouler actuellement sans réaction du gouvernement : en quelques semaines, la société Uber Eats a déconnecté plus de 3000 livreurs à vélo sans préavis ni aucune explication préalable.  

Ainsi, du jour au lendemain, des travailleurs majoritairement précaires, qui ont assuré la livraison de repas pour des millions de concitoyens pendant les confinements successifs, ont été privés de leur activité principale. 

Depuis plusieurs années la CFDT et Union-Indépendants défendent et œuvrent pour améliorer la situation des travailleurs livreurs à vélo qui exercent leur métier dans un cadre si précaire qu’il ne leur offre aucune protection en cas d’accident du travail et aucun moyen de contester les décisions de leur donneur d’ordre. Pour les travailleurs sans papiers qui n’ont d’autre choix que de travailler sous alias pour survivre, la CFDT et Union-Indépendants demandent un réexamen de leur situation en considérant que l’activité exercée sous statut indépendant, comme pour les salariés, doit conduire aux mêmes droits. 

Uber Eats jette ainsi violemment des milliers de personnes dans une extrême précarité. La CFDT et Union-Indépendants le dénoncent et ne laisseront pas faire : elles demandent des explications sur les motifs de cette décision inacceptable et que le gouvernement fasse la lumière sur ces déconnexions massives. La CFDT et Union-Indépendants exigent de l’Etat et de l’ARPE une réunion d’urgence pour traiter de cette question.

14 septembre 2022 |
CFDT Isère - Copyright 2012 - 2020